« Pirates et corsaires en Méditerranée »

lundi 1er décembre 2014


« Pirates et corsaires en Méditerranée »



Corsaires, pirates, boucaniers, flibustiers, abordages, razzias, butins, chasses au trésor, canonnades, pavillon noir... sont autant de termes qui éveillent des clichés dans notre imaginaire collectif ! La littérature, le cinéma, la bande dessinée et les jeux électroniques diffusent les aventures de ces gens de mer où le merveilleux côtoie la cruauté, où Barbe-Noire, Ann Bonny et Rackam croisent Jack Sparrow ! Les océans lointains et la mer des Caraïbes semblent les espaces les plus fréquentés par ces marins. Pourtant la Méditerranée a également connu très tôt leurs actions. Comme le faisait remarquer Fernand Braudel : « La piraterie en Méditerranée est aussi vieille que l’histoire. Elle est chez Boccace, elle sera chez Cervantès, elle était déjà chez Homère ». 

Les grandes heures de la course en Méditerranée se situent aux XVIe- XVIIIe siècles. La course, qui est une pratique légale, autorisée en temps de guerre et respectueuse de la neutralité, ne s’y différencie pas toujours de la piraterie, qui est illicite, pratiquée en période de guerre comme en temps de paix et indifférente aux pavillons neutres. Quatre ensembles de marins se livrent alors à la course en Méditerranée : ceux des Régences barbaresques d’Alger, Tunis et Tripoli mais également de Salé (Maroc), les Chevaliers de Malte et de Saint-Etienne, les officiers des marines d’État munis de lettres de marque ou commission et les marins faisant du commerce mais qui disposent d’une autorisation pour aller « en guerre et marchandise ».

Tandis que la course a été officiellement interdite en 1856 par les grandes puissances, la piraterie connaît aujourd’hui loin de la Méditerranée (au large de la Somalie, dans le golfe de Guinée et le détroit de Malacca) un regain d’activité qui ranime des échos lointains et des craintes de naguère.

Pour parler de ce sujet -entre peur et rêve d’aventures- le Café d’Histoire d’Aix invite, ce mercredi 17 décembre, Gilbert BUTI, professeur d’histoire à l’université d’Aix-Marseille, spécialiste des économies maritimes et sociétés littorales à l’époque moderne, co-auteur du Dictionnaire des corsaires et des pirates publié aux éditions du CNRS. Rendez-vous à 18h30 aux Deux Garçons, cours Mirabeau.
Nous comptons sur vous !


 


L’équipe du Café d’Histoire d’Aix
cafedhistoire-aix@wanadoo.fr
http://cafedhistoire.free.fr/cdhaix/Default.htm


Restez connectés
 
*****

Suivez nous sur Twitter

Les 10 derniers articles

Calendrier

puce   Février 2015   

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 1
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois