Exposition : L’Orientalisme en Europe : de Delacroix à Matisse

 juin 2011
popularité : 14%

L’Orientalisme en Europe : de Delacroix à Matisse

La Vieille Charité accueille l’exposition, "L’Orientalisme en Europe : de Delacroix à Matisse" du 28 mai 2011 au 28 août 2011 . Organisée par la Réunion des musées nationaux (RMN) et la Ville de Marseille, cette exposition rassemblera cent vingt peintures et sculptures d’artistes européens. La grande rétrospective débute avec la campagne de Napoléon en Egypte (1798-1801) et le goût que l’Europe en garda, pour se terminer avec le séjour de Matisse en Afrique du nord (1906). Avec plus de 120 oeuvres, peintures et sculptures, venant des plus grandes institutions internationales et de collections particulières, l’exposition offre un vaste panorama de l’orientalisme, non seulement en France mais aussi dans toute l’Europe. Aux côtés des chefs-d’oeuvre d’Ingres, Delacroix, Fromentin, Gérôme, figureront des oeuvres d’artistes anglais, comme Lewis ou Alma-Tadema, allemands, (Bauernfeind, Müller), belges, (Portaels, Evenpoel), espagnols,(Villegas, Sorolla) italiens, (Fabbi, Simoni), et même un orientaliste turc, formé à Paris, Osman Hamdi Bey. Renoir, Matisse, Kandinsky, Klee, Macke, illustreront le dernier chapitre de l’exposition consacrée à l’Orientalisme moderniste. L’orientalisme en Europe au XIXe siècle Au XIXe siècle, la fascination pour l’Orient qui traverse l’histoire de l’art occidental, connait un essor tout particulier. Les vues d’Egypte rapportées par les artistes qui accompagnèrent Bonaparte, constituent, avec l’illustration des premiers actes de la légende napoléonienne, les jalons d’une nouvelle découverte du monde oriental par le public européen. L’orientalisme est indissociable également de l’expansion coloniale européenne. Le déclin de l’empire ottoman, l’implantation des puissances européennes au Moyen-Orient, en Afrique du Nord vont ouvrir aux artistes les portes d’un monde qui restait jusque-là difficilement accessible. Le choc de cette rencontre leur ouvre de nouvelles perspectives. La première génération de ces artistes fixe ainsi les traits fondamentaux d’un imaginaire que tant d’autres reprendront tout au long du siècle. Ainsi d’Ingres à Gérôme, le succès continu de la représentation particulièrement fantasmée du Harem conforte l’idée de la troublante sensualité orientale. Loin des brumes de l’Europe, la puissance de la couleur et de la lumière s’exprime dans la splendeur des costumes ou l’exaltation des paysages grandioses et tout particulièrement du désert. Bientôt les peintres seront nombreux à faire le voyage vers l’autre bord de la Méditerranée, certains d’entre eux y faisant même de longs séjours. Très vite, parallèlement aux fictions exotiques et colorées qui connaissent un succès sans cesse grandissant auprès du public européen, un autre regard se développe, plus réaliste, déjà ethnographique, attentif à l’autre, et à sa fascinante différence. Les grandes figures de la Modernité, elles non plus, ne resteront pas insensibles à la tentation orientale. Renoir, Matisse, Kandinsky et Klee feront, comme tant d’autres, le voyage en Orient. Mais si dans leurs oeuvres les leitmotiv les plus éprouvés de l’Orientalisme sont bien présents (odalisques, paysages lumineux, villes blanches écrasées sous le soleil), leur approche toute personnelle n’est visiblement plus la même. En renouvelant si radicalement le genre par leur recherches plastiques, d’une certaine manière ils y mettront fin en lui donnant une toute autre signification. L’exposition est proposée en co-organisation avec les musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et la Kunsthalle des Hypo-Kulturstiftung de Munich. Déjà présentée aux musées royaux des Beaux-Arts du 15 octobre 2010 au 9 janvier 2011, elle va investir la Kunsthalle des Hypo-Kulturstiftung à Munich à partir du 28 janvier et jusqu’au 1er mai. Marseille, ville tournée vers la Méditerranée, plateforme d’intégration des suds pour l’Europe, se devait d’accueillir cette exposition qui ouvrira le chemin aux rendez-vous de 2013 placés sous le signe du "Partage des midis". Attention ! Les pré-réservations de billets pour les groupes et les visites commentées ont commencé via le centre d’appels Allô Mairie depuis le mardi 26 avril 2011. Informations pratiques Exposition ouverte de 10h à 18h, tous les jours, sauf le lundi et les jours fériés. Nocturne tous les vendredis jusqu’à 22h. Tarif : 10 euros et 6 euros (tarif réduit) Renseignements au 0810 813 813. Achat des billets sur le site de la RMN Publication : Catalogue de l’exposition broché, 28x24 cm, 320 pages, 264 illustrations, 39 euros. Co-édition RMN/ Ville de Marseille 


*** Tous les textes, documents et dossiers sont de la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent qu'eux, à l'exception des prises de positions officielles de l'Association.