La tempête Xynthia : étude de cas à partir des données web et les SIG

lundi 8 mars 2010
popularité : 33%

Etude de cas : La tempête Xynthia

"Si vous doutez de ce que peuvent apporter les TIC à l’enseignement, cet article est pour vous ! Professeur d’histoire-géographie et surtout pionnier reconnu des usages TICE dans ces disciplines, Jackie Pouzin nous propose d’utiliser les sources documentaires du web, et particulièrement les SIG (systèmes d’information géographique) pour réfléchir aux facteurs qui ont fait de la tempête du 27 février une véritable catastrophe sur le littoral vendéen. Une démarche claire, efficace, évolutive sur un thème qui se situe entre géographie et éducation du citoyen. Le littoral vendéen et charentais a été touché dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 février 2010 par une forte tempête qui conjugué à une marée de fort coefficient a entrainé terreur et désolation. Le bilan provisoire au 1er mars fait état de 53 morts et 300 blessés en Vendée et Charente-Maritime. Les médias rapportent des images spectaculaires de lotissements inondés jusqu’aux toits en particulier sur la commune de la Faute sur Mer. "On a laissé construire en zones basses", regrette Jean-François Fountaine, président de la Fédération des industries nautiques et premier vice-président (PS) du Conseil régional de Poitou-Charentes le 1er mars 2010 sur le site du journal les Echos. "Il faut qu’on s’interroge pour savoir comment en France, au XXIe siècle, des familles peuvent être surprises dans leur sommeil, mourir noyées dans leur maison" Nicolas Sarkozy le 1er mars 2010 à l’Aiguillon sur mer. Les medias ont abondamment montré des images de maisons inondées jusqu’au toit. Question : comment en est-on arrivé-là ? A partir de cet événement dramatique, comment aborder la question des sociétés face aux risques en classe ? Comment mener une étude de cas avec des élèves ? En classe de seconde, en fonction de sa programmation, deux chapitres peuvent se prêter à une telle étude : Les littoraux ; les sociétés face aux risques. Une proposition pédagogique en 5 questions que chacun pourra adapter. 1ère question : Où ? L’outil géographique par excellence qui permet de repérer les lieux du drame à différentes échelles est bien évidemmentle site de l’IGN géoportail Une requête géographique permet de localiser facilement la commune. Une démarche multiscalaire permet de situer la commune dans son espace proche. L’atout du géoportail est de permet de confronter la carte et la photographie aérienne ce qui facilite le repérage...." [Pour lire la suite sur le Café pédagogique->http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2010/03/08032010Accueil.aspx#B#] [Voir aussi->article1210]


*** Tous les textes, documents et dossiers sont de la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent qu'eux, à l'exception des prises de positions officielles de l'Association.